DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Royaume-Uni : défection travailliste sur le dossier nucléaire

Vous lisez:

Royaume-Uni : défection travailliste sur le dossier nucléaire

Taille du texte Aa Aa

Il part le coeur gros mais la conscience tranquille… Le député travailliste Nigel Griffiths quitte ses fonctions gouvernementales – en tant que vice-président de la Chambre des Communes, il assurait la liaison entre le gouvernement et les parlementaires. Il veut ainsi signifier de manière spectaculaire son opposition au projet de Tony Blair de remplacer les sous-marins nucléaires Trident. “Je dirai à mes collègues de la Chambre des Communes comment j’ai lutté avec ma conscience, a-t-il annoncé. J’ai vu des collègues batailler avec leur conscience et y perdre leurs principes. J‘étais déterminé à ce que cela ne m’arrive pas”…

C’est mercredi que doit avoir lieu le vote sur ce dossier sensible du renouvellement de l’arsenal nucléaire britannique. Un projet d’environ 30 milliards d’euros. Or, la fronde a gagné près des deux-tiers des députés travaillistes, qui considèrent que cet argent serait bien mieux investi ailleurs. Ainsi, le Premier ministre Blair devra compter sur le soutien – d’ores et déjà acquis – des conservateurs pour faire adopter son plan. Un dossier épineux de plus à quelques mois de son départ du pouvoir…