DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La tournée latino-américaine de Bush marquée par de nombreuses manifestations d'hostilité

Vous lisez:

La tournée latino-américaine de Bush marquée par de nombreuses manifestations d'hostilité

Taille du texte Aa Aa

George W. Bush achève ce mardi sa tournée latino-américaine au Mexique. Le président américain était hier au Guatemala où il a rencontré son homologue Oscar Berger. Après s‘être brièvement exprimé dans un espagnol approximatif, Bush a préféré défendre sa réforme de l’immigration dans sa langue maternelle : “Etats-Unis et Guatemala sont d’importants partenaires. Nous travaillons ensemble pour améliorer l’accès à l‘éducation et aux soins médicaux, pour offrir au Guatémaltèques des emplois sûrs et légaux aux Etats-Unis mais aussi pour sortir des millions de gens de la pauvreté en développant le commerce. Les liens entre nos deux pays n’ont jamais été aussi forts et aussi importants”.

Pour illustrer ses propos, le président américain s’est rendu à Santa Cruz Balanya. Quelques militaires américains fournissent des soins médicaux à la population locale. Avant de s’envoler pour Acapulco, George W. Bush a également voulu convaincre les Guatémaltèques qu’ils devaient s’engager sur la voie du libre échange et non se retrancher dans un nationalisme de gauche tel qu’il est de mise au Venezuela ou en Bolivie.

Mais au Guatemala, comme au Brésil ou en Colombie, tout le monde n’est pas en accord avec la Maison Blanche. Pour preuve, une nouvelle manifestation dans la capitale du Guatemala. Des milliers de personnes ont battu le pavé, jurant que leur pays n‘était pas une province américaine.