DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le gouvernement espagnol défend sa décision d'alléger la peine de De Juana

Vous lisez:

Le gouvernement espagnol défend sa décision d'alléger la peine de De Juana

Taille du texte Aa Aa

Alfredo Perez Rubalcaba a défendu ce matin devant une commission du congrès espagnol sa décision d’accorder un régime de semi-liberté au détenu basque José Ignacio de Juana Chaos. Le ministre de l’Intérieur a fermement contesté avoir cédé à un chantage de l’ETA et a dénoncé les critiques injustes de l’opposition.

“La décision du gouvernement, comme vous le savez, répondait à l’exigence d‘éviter des conséquences bien pires, comme la mort de De Juana Chaos” a assuré Rubalcaba. Le ministre de l’Intérieur a également blâmé la politique mené par ses prédécesseurs, aujourd’hui dans l’opposition. La réponse d’Edouardo Zaplana porte parole du parti populaire : “A base de mensonges et de confusions, vous cherchez à tromper les espagnols sur la politique pénitentiaire qu’a mené auparavant le Parti Populaire”.

Jose Ignacio De Juana Chaos, qui avait déjà purgé 20 ans de prison pour 25 assassinats, observait depuis novembre une grève de la faim afin de protester contre une nouvelle condamnation… La controverse provoquée par l’allègement de sa peine a divisé l’Espagne. Des milliers de personnes ont manifesté samedi à Madrid à l’appel du Parti Populaire.