DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

General Motors se redresse... et veut manger Chrysler

Vous lisez:

General Motors se redresse... et veut manger Chrysler

Taille du texte Aa Aa

General Motors a nettement réduit ses pertes en 2006, et le premier constructeur automobile mondial dégage même un bénéfice au 4e trimestre. Mais sur l’ensemble de l’année dernière, le groupe américain annonce une perte nette de deux milliards de dollars – après des pertes sans précédent cinq fois supérieures en 2005.

General Motors se porte donc mieux. “Mais personne ne crie encore victoire”, a confié le directeur financier, Fritz Henderson. Le groupe “devrait améliorer sa rentabilité en 2007, mais son cash flow restera négatif”, a-t-il ajouté. En imputant ce redressement au plan de restructuration engagé en 2005 : la suppression de près de 35 000 emplois et la fermeture d’une douzaine d’usines…

Et voilà que se profile à l’horizon la cession prochaine de son concurrent Chrysler. L’Allemand DaimlerChrysler souhaiterait en effet vendre son bras américain d’ici son assemblée générale des actionnaires du 4 avril. Le président de General Motors, Rick Wagoner, a toutefois refusé de s’exprimer sur les visées de son groupe en la matière. “Je ne peux pas faire de commentaire sur des hypothèses”, a-t-il en substance déclaré.

Cela dit, plusieurs sources proches de ce dossier font état d’une accélération de la procédure de cession. Un ancien patron de Chrysler, expert en réduction de coûts reconverti en consultant, Wolfgang Bernhard, vient d‘être embauché par un fonds de capital-investissement pour mener à bien l’opération…