DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rome déterminé à faire libérer Daniele Mastrogiacomo

Vous lisez:

Rome déterminé à faire libérer Daniele Mastrogiacomo

Taille du texte Aa Aa

Ce mercredi une vidéo du journaliste, visiblement enregistrée lundi, a été diffusée. C’est le premier signe de vie de l’otage depuis son enlèvement il y a dix jours en Afghanistan. Dans cet enregistrement il appelle son Premier ministre, Romano Prodi, à lui venir en aide.

A Rome, la cellule de crise s’active pour répondre aux revendications, officiellement floues, des ravisseurs talibans. A Kaboul, c’est l’organisation non-gouvernementale italienne Emergency qui a reçu la vidéo de l’otage. Un porte-parole de l’ONG propose d’offrir une aide humanitaire en échange de la libération de l’otage mais il souligne que la décision ne lui appartient pas.

Envoyé spécial du quotidien italien la Repubblica, Daniele Mastrogiacomo a été enlevé alors qu’il se rendait dans la province d’Helmand, une zone sensible du sud de l’Afghanistan, aux mains des talibans. Ses ravisseurs l’ont d’abord soupçonné d‘être un espion britannique. Ils affirment à présent le séquestrer parce qu’il est entré sur leur territoire. Reste à savoir quelles sont les réelles revendications des talibans…