DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grandeur et décadence d'un "gourou" japonais de l'Internet

Vous lisez:

Grandeur et décadence d'un "gourou" japonais de l'Internet

Taille du texte Aa Aa

Alors qu’il a dirigé un conglomérat dont la valeur a atteint jusqu‘à six milliards de dollars, l’ex-gourou japonais de l’Internet Takafumi Horie, aujourd’hui âgé de 34 ans, a été ce vendredi condamné à deux ans et demi de prison ferme pour avoir en 2004 falsifié les comptes de son entreprise, Livedoor – des pertes avaient été transformées en gains. L’affaire avait provoqué un vent de panique sans précédent à la Bourse de Tokyo.

“Le Japon est en pleine transition, commente Keith Henry, directeur chez Asia Strategy. Ce pays est en train de passer d’un système fondé sur des réseaux où les dirigeants décident eux-mêmes des règles à un système où les règles sont les mêmes pour tout le monde. Horie a été pris dans cette transition. Sans aucun soutien politique, sans soutien non plus dans les milieux du business, il s’est retrouvé seul.”

Horie avait plaidé non coupable, en faisant valoir sa méconnaissance de la comptabilité et en faisant porter la responsabilité des malversations sur son directeur financier – qui a, lui, plaidé coupable et est jugé séparément. Mais le procureur ne l’a pas cru et il en a fait le “cerveau du crime”. Horie est resté en liberté après le versement d’une caution de plus de trois millions d’euros. Il va faire appel…