DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jean-Claude Trichet contre-attaque

Vous lisez:

Jean-Claude Trichet contre-attaque

Taille du texte Aa Aa

Profitant de son audition devant les eurodéputés, le président de la Banque centrale européenne a défendu son institution et sa politique. Objet de débat dans la campagne présidentielle en France, la Banque centrale européenne est accusée de pratiquer des taux trop élevés. Mais pour Jean-Claude Trichet, sa légitimité est indiscutable : “73% des Européens de la zone euro et de Français même pourcentage sont pour l’indépendance de la Banque centrale vis-à-vis des gouvernements aux fins d’assurer la stabilité des prix.”

Les deux principaux candidats ont remis en cause l’autonomie de la BCE, la socialiste Ségolène Royal voulant inscrire dans ses statuts des objectifs de croissance et de création d’emploi, et l’UMP Nicolas Sarkozy réclamant un gouvernement économique pour l’Europe. Jean-Claude Trichet y voit surtout la recherche d’un bouc émissaire et préfère se féliciter du succès de l’euro.