DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'eau bretonne toujours trop chargée en nitrates

Vous lisez:

L'eau bretonne toujours trop chargée en nitrates

Taille du texte Aa Aa

Lasse de rappeler la France à l’ordre, la Commission menace de saisir la Cour Européenne de Justice et de réclamer une lourde amende. Mais avant cela, elle accorde un ultime sursis au pays. Si la Bretagne est particulièrement touchée, c’est parce qu’elle représente à elle seule 50% des élevages de porcs et de volailles du pays, et 30% des élevages de bovins, avec tous les déchets que cela implique. Etant aussi une grande région de production légumière, elle consomme beaucoup d’engrais azotés. D’où sa difficulté à respecter le taux minimum de 50 milligrammes de nitrates par litre dans les eaux de surface, un taux imposé par une directive européenne datant de 1975. Vingt ans et une condamnation après, 11 rivières de Bretagne présentent encore des concentrations trop élevées. La France a prévu un nouveau plan d’assainissement qu’elle aura sans doute quelques mois pour appliquer. Après quoi, faute de résultats, Bruxelles demandera une amende d’au moins 28 millions d’euros et des astreintes journalières.