DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

le directeur de la publication de Charlie Hebdo relaxé

Vous lisez:

le directeur de la publication de Charlie Hebdo relaxé

Taille du texte Aa Aa

Philippe Val était poursuivi devant le Tribunal Correctionnel de Paris pour injure raciale après la parution de caricatures de Mahomet dans son journal. Philippe Val est satisfait du jugement : “D’abord on est content, content pour nous, pour vous aussi parce qu’on va pouvoir faire notre métier, au moins là le droit est dit. On sait à quoi s’en tenir et c’est vraiment une bonne nouvelle. Une bonne nouvelle pour les musulmans laïcs et républicains et une bonne nouvelle pour ceux qui croient en la liberté d’expression”.

Le tribunal a estimé que les trois dessins mis en cause par la Grande Mosquée de Paris et l’Union des Organisations Islamiques de France ne consitutaient pas une injure vis à vis de la communauté musulmane. Lahj Tami Breze, de l’UOIF pense le contraire : “On va faire appel. Nous sommes des citoyens, nous sommes blessés. Charlie Hebdo s’est moqué de notre prohète et a associé l’islam et les musulmans au terrorisme. On retourne vers la justice.”

Les juges se sont longuement intéressés aux dessins mis en cause. Ils ont considéré que les caricatures visaient clairement et uniquement les intégristes. Dans le cas du turban en forme de bombe le dessin a été jugé choquant mais le tribunal a estimé au final que les limites de la liberté d’expression n’avaient pas été franchies. La publication des caricatures de Mahomet dans un journal danois en 2005 avait provoqué la fureur d’une partie du monde musulman.