DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

OPA de E.ON sur Endesa : Enel et Acciona s'en mêlent

Vous lisez:

OPA de E.ON sur Endesa : Enel et Acciona s'en mêlent

Taille du texte Aa Aa

Les groupes de BTP espagnol, Acciona et d‘énergie italien Enel étudient actuellement uner OPA sur le premier électricien espagnol Endesa pour essayer de faire échec à l’offre de 41 milliards d’euros formulée par le groupe allemand d‘énergie E.ON : une OPA qui se termine le 29 Mars. D’autre part, le conseil des marchés financiers espagnols affirmevendredi dans un communiqué qu’il autorise E.ON à augmenter son offre mais E.ON a jusqu‘à lundi au plus tard pour le faire.
Car au stade oú en est son OPA, le groupe allemand aura du mal à obtenir la majorité du capital de Endesa. Enel et Acciona totalisant avec le gouvernement espagnol qui s’est toujours opposé à l’offre allemande, 49% des actions.
Le gouvernement espagnol en a profité pour rappeler sa règle de conduite.
“Les OPA et les mouvements se produisent sur les marchés selon les règles du marché, a affirmé la porte-parole du gouvernement Zapatero, Teresa Fernandez de la Vega. Le gouvernement n’est pas intervenu et n’interviendra jamais dans ce genre d’opération”.
EON a pour l’instant affirmé qu’il maintenait son offre à 38 euros 75 par action Endesa. Va-t-il surenchérir ? Le groupe de Wulf Bernotat, N°1 de l‘énergie en Allemagne, convoite Endesa depuis plus d’un an maintenant, et on le verrait difficilement en rester là.
De son côté, la presse espagnole évalue à plus de 40 euros, l’offre que pourrait faire le tandem italo-espagnol Enel/Acciona sur chaque action Endesa, soit 1,25 euro de plus que l’offre de E.ON.