DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Libération de Brigitte Mohnhaupt, l'une des chefs historique de la Fraction armée rouge

Vous lisez:

Libération de Brigitte Mohnhaupt, l'une des chefs historique de la Fraction armée rouge

Taille du texte Aa Aa

La presse allemande avait l’habitude de l’appeler “la femme la plus dangereuse d’Allemagne”. Brigitte Mohnhaupt, figure historique du groupe terroriste d’extrême-gauche Fraction armée rouge, a été libérée de prison ce dimanche. Condamnée à perpétuité pour neuf assassinats, elle est en fait restée 24 ans en détention.

“Vous devez accepter et respecter son besoin d‘être tranquille, a déclaré aux journalistes le directeur de la prison pour femmes où Mohnhaupt était incarcérée. Elle a dit qu’elle ne voulait pas aller de télé en télé, mais qu’elle voulait se concentrer sur une nouvelle vie après beaucoup de temps en prison”. C’est le mois dernier qu’un tribunal allemand a jugé que l’ex-terroriste pouvait être libérée avec cinq ans de mise à l‘épreuve.
Mais la population et la classe politique sont très partagées. “C’est un signe de faiblesse de la loi, a estimé le chef des conservateurs bavarois Edmund Stoiber. Une personne qui a été condamnée à la prison à vie peut sortir après 24 ans sans jamais avoir regretté ses actes”.

Brigitte Mohnhaupt avait dirigé dans les années 70 la “deuxième génération “ du groupe Fraction armée rouge, succédant aux membres fondateurs comme Andreas Baader. Arrêté en 1972, ce dernier s’est suicidé en 1977. La “bande à Baader”, comme on appelait aussi le mouvement terroriste, a tué une trentaine de responsables économiques et politiques sur son parcours sanglant, dont le patron des patrons allemands, Hanns-Martin Schleyer.
En 1977, un commando palestinien avait détourné un avion de la Lufthansa pour réclamer la libération des chefs de la Fraction armée rouge déjà emprisonnés. Mais ce fut un échec.