DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Union européenne et la Turquie renouent les fils du dialogue

Vous lisez:

L'Union européenne et la Turquie renouent les fils du dialogue

Taille du texte Aa Aa

Après une pause de trois mois, un second chapitre des pourparlers d’adhésion sera ouvert ce jeudi. Après le chapitre “science et recherche” en juin dernier, c’est celui de la “politique industrielle et de l’entreprise” qui va être abordé. Un signe de bonne volonté bien que le blocage sur la question chypriote persiste. Ce blocage avait conduit les Vingt-Sept à geler huit des 35 chapitres de négociations en décembre. L’UE presse en effet la Turquie d‘étendre son union douanière à tous les Etats-membres, y compris la République de Chypre, ce que refuse obstinément le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan, car cela équivaudrait pour lui à une reconnaissance de la partie grecque de l‘île.

L‘île de Chypre est scindée en deux depuis 1974. Au nord, les Chypriotes-turcs vivant au sein d’une république autoproclamée, seulement reconnue par Ankara. Au sud, les Chypriotes-grecs. Ce sont eux seuls qui ont adhéré à l’Union en 2004. D’où une division encore plus marquée.

La Turquie, qui refuse l’entrée des navires et des avions chypriotes-grecs dans ses ports et aéroports, se dit prête à leur ouvrir ses portes et étendre son union douanière, à une condition : que l’Union européenne brise l’isolement commercial subi par le nord de l‘île. La Commission et la plupart des Etats-membres sont favorables à un assouplissement, mais les Chypriotes-grecs s’y sont jusqu’ici opposés.