DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France: Le conflit s'enlise à Marseille

Vous lisez:

France: Le conflit s'enlise à Marseille

Taille du texte Aa Aa

Pas de sortie de crise en vue au port de Marseille. 17ème jour de grève des agents CGT qui bloquent les terminaux d’hydrocarbures, et les négociations sont toujours dans l’impasse. A l’origine du conflit: le futur terminal méthanier de Gaz de France où les agents du port veulent effectuer eux-mêmes le branchement des navires, ce que refuse GDF pour des questions de sécurité.

Si le conflit persiste, les six raffineries françaises qui sont rattachées au port de Marseille, ainsi qu’une raffinerie en Suisse et une en Allemagne, sont menacées d’arrêt. Ce qui signifie à terme un problème d’approvisionnement pour les stations-services. Car le site de Fos-Lavéra représente 40% de la production nationale, c’est aussi le troisième port pétrolier du monde.

Les conséquences de cette grève sont déjà très lourdes pour l’industrie pétrochimique pour qui la facture s‘élève à 35 millions d’euros. Au delà de cette guerre des tranchées, l’enjeu c’est le futur terminal de conteneurs qui devrait voir le jour en 2009. A la clé: 4500 emplois directs et indirects. Pour l’heure, grève oblige, 64 pétroliers sont en panne au large de Marseille.