DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Conseil de sécurité de l'ONU "profondément préoccupé" par l'affaire des 15 marins britanniques détenus en Iran

Vous lisez:

Le Conseil de sécurité de l'ONU "profondément préoccupé" par l'affaire des 15 marins britanniques détenus en Iran

Le Conseil de sécurité de l'ONU "profondément préoccupé" par l'affaire des 15 marins britanniques détenus en Iran
Taille du texte Aa Aa

Le Conseil de sécurité des Nations unies exprime sa “profonde préoccupation” sur le sort des 15 marins britanniques détenus par les forces iraniennes. La déclaration adoptée ce jeudi n’appelle pas à une “libération immédiate” – la Russie s’est opposée à une telle formule. Des heures de discussions pour parvenir au terme suivant : “le conseil de sécurité appelle à un règlement rapide du problème”.

“Les discussions ont été longues, reconnaît l’ambassadeur britannique à l’ONU. Mais finalement, on est parvenu à une conclusion acceptable par tous les membres. Maintenant, j’espère que le message sera bien compris, à savoir : 1/ le gouvernement iranien doit permettre un accès des autorités consulaires, et 2/ il faut trouver un règlement rapide au problème.”

Hier, l’Iran a rendu publique une deuxième lettre attribuée à Faye Turney, la soldate britannique retenue avec 14 autres militaires. Dans cette missive, elle aurait écrit que son groupe est bien entré dans les eaux iraniennes, ce qui va à l’encontre des affirmations de Tony Blair. Le Premier ministre britannique maintient que les soldats étaient pas dans les eaux irakiennes. “Les choses sont très claires, dit-il. Ce que j’essaie de faire comprendre au gouvernement iranien, c’est qu’il n’y a pas d’alternative à la libération des soldats. Et tant que cela dure, la pression va continuer à monter.”

Mais à Téhéran, les autorités restent sur la même ligne, et de prouver – cartes à l’appui – qu’il y a bien eu violation des eaux territoriales iraniennes. Voilà une semaine que les 15 marins britanniques ont été capturés par les Gardiens de la révolution iraniens.