DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les prochaines heures s'annoncent cruciales dans la crise des marins britanniques détenus par Téhéran


monde

Les prochaines heures s'annoncent cruciales dans la crise des marins britanniques détenus par Téhéran

Tout en affichant une grande fermeté, l’Iran et le Royaume-Uni se disent prêts à régler à l’amiable cette affaire qui a débuté le 23 mars dernier avec l’enlèvement de 15 militaires britanniques dans les eaux du Chatt al Arab. Téhéran parle d’une intrusion dans ses eaux territoriales ce que Londres dément en assurant que les marins étaient dans les eaux irakiennes.

Tony Blair estime qu’“il y a des perspectives mais la chose la plus importante est que nous ramenions ces gens”. Le premier ministre britannique prévient toutefois que si l’Iran ne relâche pas les marins des “décisions de plus en plus fermes seront prises”.

Le représentant iranien Ari Larijani assure de son côté que “la priorité est de résoudre cette crise par la voie diplomatique”. Le président iranien Mahmoud Ahmadinejhad s’exprimera finalement ce mercredi sur cette crise.

Cette dernière aurait pour origine la tentative d’enlèvement de deux officiels iraniens par les forces américaines à Arbil au Kurdistan irakien. C’est du moins ce que révèle The Independant. Selon le quotidien britannique Londres serait une victime collatérale du bras-de-fer entre Téhéran et Washington.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un couple de chinois, symbole des expropriés a finalement cédé sous la pression des promoteurs immobiliers