DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un couple de chinois, symbole des expropriés a finalement cédé sous la pression des promoteurs immobiliers

Vous lisez:

Un couple de chinois, symbole des expropriés a finalement cédé sous la pression des promoteurs immobiliers

Taille du texte Aa Aa

Après trois années de lutte acharnée ils ont finalement cédé sous la pression des promoteurs immobiliers. Un couple de Chongqing dans le sud-ouest de la Chine a accepté hier de quitter son ancienne maison où le mari Yang Wu était retranché depuis le 21 mars dernier. Ce champion d’arts martiaux y vivait sans eau ni électricité dans cette bâtisse perchée en haut d’une butte. Il était ravitaillé par sa femme Wu Ping.

Tous les deux étaient devenus le symbole des expropriés chinois et les derniers d’un quartier où vivaient 280 familles qui avaient accepté l’offre des promoteurs.

Seuls les Wu avaient refusé mais ces rebelles ont finalement accepté comme indemnisation un appartement de 200 m2 dans le centre de leur ville.

Un dénouement qui intervient avant la fin du sursis accordé par la justice sur fond de débat sur la propriété en Chine après l’adoption il y a 2 semaines d’une première loi sur la propriété privée qui entrera en vigueur à compter du 1er octobre.

Surplombé par une station de métro aérien, le chantier va se poursuivre et laisser bientôt la place à un nouveau centre commercial.