DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le musée d'Auschwitz au centre d'une polémique entre la Pologne et la Russie

Vous lisez:

Le musée d'Auschwitz au centre d'une polémique entre la Pologne et la Russie

Taille du texte Aa Aa

Plusieurs pays, dont la France, ont des pavillons nationaux dans le camp de concentration polonais. Mais c’est le pavillon russe qui alimente la controverse. Sa réouverture, après travaux, est retardée par le musée qui reproche à la Russie de présenter certaines régions annexées, ou certaines populations, comme soviétiques . Irina était prisonnière à Auschwitz, elle raconte qu’elle “partageait sa cellule avec une Ukrainienne qui avait un passeport soviétique. Il n’y avait pas de divisions entre les nations dans le camp”, rajoute la survivante.

60 ans après la guerre, les divisions refont pourtant surface, sur la façon de raconter l’Histoire. En 1939, L’Allemagne et l’URSS signent le pacte germano-soviétique et annexent plusieurs pays voisins. Faut-il aujourd’hui présenter les pays annexés sous leur véritable identité dans l’exposition du pavillon russe ? c’est l’avis du Musée d’Auschwitz. Son directeur des archives, Piotr Setkiewicz souhaite que la vérité historique soit rétablie. Mais il est une vérité qui est irréfutable : ici, entre 1940 et 1945, plus d’un million d’hommes femmes et enfants ont péri, victimes du régime nazi.