DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mobilisation populaire contre la dissolution du Parlement décidée par le président


monde

Mobilisation populaire contre la dissolution du Parlement décidée par le président

Des milliers de manifestants sur la Place centrale de Kiev, là même où s‘était déroulée la “révolution orange”, il y a 2 ans. Mais aujourd’hui, changement de couleurs avec les drapeaux rouges, ceux des communistes, et bleus, ceux des partisans du Premier ministre Viktor Ianoukovitch. Ensemble, ils réclament la démission du président Viktor Iouchtchenko, qui a annoncé la dissolution du Parlement.

Dans cette partie de bras-de-fer, le Premier ministre s’est dit prêt à faire des concessions pour amener le président à revenir sur sa décision. C‘était ce matin lors d’un conseil des ministres. Viktor Ianoukovitch se veut aussi rassurant : “en dépit des tensions qu’il y a dans le pays, explique-t-il, nous devons assurer le bon fonctionnement des institutions de l’Etat”. Le message s’adresse à la population autant qu’aux partenaires de l’Ukraine et aux investisseurs économiques.

Jusqu‘à présent, le Président Viktor Iouchtchenko refuse de revenir sur sa décision. Les regards sont donc tournés vers la cour constitutionnelle chargée de se prononcer sur la validité du décret de dissolution. En attendant, les partisans des 2 camps se mobilisent. D’un côté, quelques militants d’un mouvement de jeunesse, fidèles au président Iouchtchenko. De l’autre, les rangs de la coalition pro-russe, beaucoup plus garnis. Des centaines d’entre eux ont installé des tentes dans le parc du Parlement.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'Iran annonce la prochaine libération des quinze marins britanniques