DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

De retour, sains et saufs

Vous lisez:

De retour, sains et saufs

Taille du texte Aa Aa

Les voici alignés sur le tarmac de l’aéroport d’Heathrow, à Londres… Les quinze marins et fusiliers-marins britanniques qui ont été libérés hier par les autorités iraniennes. C’est un vol de British Airways qui les a ramenés en Grande Bretagne. Deux hélicoptères les ont ensuite emmenés dans le Devon où leurs familles les ont accueillis.

Mais la réaction de Tony Blair a été assombrie par la mort en Irak de quatre autres soldats britanniques : “L’idée générale, comme je l’ai déjà dit avant, est qu’il existe des éléments au sein du régime iranien qui soutiennent, financent, et arment les terroristes en Irak, et je répète que nos forces se trouvent là-bas à la demande expresse du gouvernement irakien et sous la pleine autorité de l’ONU”.

Londres a tout au long de cette crise de treize jours soutenu que ses soldats se trouvaient dans les eaux irakiennes au moment de leur capture, alors que Téhéran a fondé toute sa rhétorique sur le fait que les marins de sa Majesté avaient violé les eaux iraniennes.