DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Portugal lance une réforme impopulaire dans le secteur public

Vous lisez:

Le Portugal lance une réforme impopulaire dans le secteur public

Taille du texte Aa Aa

L’objectif de la réforme du secteur public portugaise est de réduire les dépenses et le nombre de fonctionnaires. La réforme ne prévoit pas de licenciements secs mais la création de listes de “fonctionnaires excédentaires”. Ces derniers devront accepter une éventuelle mutation ou à défaut une réduction salariale. Le ministère de l’Agriculture a été le premier, hier, à publier une liste sur laquelle figurent les noms de 3000 de ses quelques 10.000 employés.

Les syndicats contestent la méthode de sélection de ces fonctionnaires excédentaires. “C’est tellement grave que nous demanderons dès lundi à la justice portugaise d’annuler les décrets de cette réforme, y compris celui qui vise à approuver les listes de fonctionnaires excédentaires. D’abord parce qu’il n’existe pas de critères de sélection justifiant le choix de certains fonctionnaires et pas d’autres. Il n’y a pas non plus de limite, on peut en placer 20 ou 40. Il n’y a aucun critère spécifique !”, s’insurge Bettencourt Picanço, représentant du syndicat des cadres techniques de l’Etat.

Une réforme extrêmement impopulaire. La fonction publique portugaise multiplie les manifestations. Mais Lisbonne entend appliquer son programme de restriction pour respecter le pacte européen de stabilité. Pour cela, le déficit public doit passer sous la barre des 3% du PIB. Il était en 2006 de 3,9%.