DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ETA tente une opération séduction, à un mois des élections régionales de mai au Pays Basque

Vous lisez:

L'ETA tente une opération séduction, à un mois des élections régionales de mai au Pays Basque

Taille du texte Aa Aa

L’organisation terroriste basque, dans un long entretien au journal Gara, affirme vouloir envisager un scenario sans violence et se dit prête à assumer de nouveaux engagements si les “attaques de l‘état espagnol” cessent au pays basque.

Allusion aux récentes arrestations de membres de l’ETA, des arrestations menées par la police antiterroriste après l’attentat à la bombe de l’aéroport de Madrid, qui a fait deux morts le 30 décembre.

Cet attentat avait mis un terme violent au cessez-le-feu pourtant décrété par l’ETA en mars 2006, un cessez le feu toujours en vigueur selon les séparatistes.

L’ETA dit ne pas pouvoir imaginer des élections sans Batasuna, sa branche politique interdite. C’est ce qui risque pourtant d’arriver, le gouvernement espagnol ayant rappelé que Batasuna et ses alliés étaient bannis du scrutin régional de mai.