DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un échange de prisonniers entre l'Autorité palestinienne et Israël ?

Vous lisez:

Un échange de prisonniers entre l'Autorité palestinienne et Israël ?

Taille du texte Aa Aa

Neuf mois de détention, et peut-être aujourd’hui, un espoir de libération pour le soldat israélien Gilad Shalid.

Ce jeune militaire avait été capturé par des groupes armés palestiniens en juin dernier aux abords de la bande de Gaza et il est toujours prisonnier aujourd’hui. Mais voilà : Israël a confirmé ce dimanche avoir reçu, par l’intermédiaire d’une médiation égyptienne, une liste de 450 prisonniers palestiniens à libérer en échange du jeune caporal Shalid.

Ainsi comme l’explique le ministre de l’Information palestinien, si les Israéliens veulent que Shalid revienne vite sain et sauf, il faut qu’ils répondent immédiatement à l’offre palestinienne.

On l’aura compris, la balle est maintenant dans le camp de l‘état hébreu, d’ailleurs le Premier ministre Ehud Olmert doit réunir son cabinet de sécurité cette semaine pour étudier la proposition. Dans la liste des prisonniers palestiniens figure Marwan Barghouti, leader du Fatah, et d’autres hommes qui, selon les termes employés par Israël, ont du sang sur les mains.

Cette ouverture dans la crise intervient alors qu’en marge des célébrations de Pâques, un incident a eu lieu à Hébron dans un lieu de culte à la fois juif et musulman, le caveau des Patriarches. Un Palestinien de dix-sept ans s’est jeté sur deux policiers israéliens et les a blessés à coups de couteau… La police a répondu en tirant sur le jeune homme. Atteint à la jambe, il a été transporté à l’hopital.

Cette partie de la vieille ville de Hébron est pourtant extrêmement surveillée depuis qu’en 1994, un colon juif a ouvert le feu et abattu vingt-neuf fidèles musulmans avant d‘être lynché à mort sur place.