DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

George W. Bush se rend sur le mur à la frontière mexicaine pour parler immigration plutôt qu'Irak

Vous lisez:

George W. Bush se rend sur le mur à la frontière mexicaine pour parler immigration plutôt qu'Irak

Taille du texte Aa Aa

La réforme des lois de l’immigration, c’est vers ce sujet que le président américain s’est tourné hier et non vers l’Irak où l’actualité était marquée pourtant par le 4ème anniversaire de la chute du régime de Saddam Hussein. George W. Bush a préféré se rendre en Arizona où se dresse une partie du mur controversé entre les Etats-Unis et le Mexique.

“Nous travaillons étroitement avec les républicains et les démocrates pour trouver une solution réaliste qui se situe entre donner automatiquement la citoyenneté à chaque immigrant illégal et expulser tous les immigrants clandestins, a déclaré hier George W. Bush. Il est irréaliste de se dire qu’il suffit de trouver 11 ou 12 millions de personnes et de les ramener chez elles. Ca sonne peut-être bien, ce sont de belles petites phrases pour la presse, mais cela n’arrivera pas.”

Le chef de la Maison-Blanche, qui veut renforcer les contrôles à la frontière mexicaine avec ce mur qui s‘étendra sur 1200 km, souhaite faire adopter une loi globale sur l’immigration cette année. Un débat parlementaire est prévu en mai. Il s’annonce difficile. Certaines propositions, comme celle de faire d’abord rentrer les clandestins chez eux pour obtenir un visa de travail, sont dénoncées.