DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une Britannique déboutée par la Cour européenne des droits de l'homme

Vous lisez:

Une Britannique déboutée par la Cour européenne des droits de l'homme

Taille du texte Aa Aa

Natallie Evans n’aura jamais d’enfant naturel. Cette Britannique de 35 ans a été définitivement déboutée mardi par la Cour européenne des droits de l’homme. Elle revendiquait le droit d’utiliser des embryons congelés malgré l’opposition du père biologique. Les juges de Strasbourg ont estimé qu’elle n’avait pas plus de droit dans cette affaire que son ancien compagnon qui lui ne souhaitait pas avoir un enfant avec elle.

C’est en 2001 que le couple décide de procéder à une fécondation in vitro, la jeune femme étant atteinte d’un cancer qui se traduira par une stérilité définitive. Un an plus tard, le couple se sépare et l’ex-fiancé demande la destruction des embryons. Natallie Evans souhaite néanmoins donner naissance à un enfant mais en Grande-Bretagne, sans le consentement des deux parents, l’implantation est impossible. Elle invoque alors plusieurs articles de la convention européenne des droits de l’homme pour faire aboutir sa demande. Elle n’obtiendra jamais gain de cause.