DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La polémique enfle près d'un mois après la libération de Mastrogiacomo

Vous lisez:

La polémique enfle près d'un mois après la libération de Mastrogiacomo

Taille du texte Aa Aa

En pleine polémique sur la libération d’un otage italien des talibans le mois dernier, la RAI diffuse la vidéo de l’exécution du chauffeur de Daniele Mastrogiacomo. Sur l’enregistrement, l’envoyé spécial de la Repubblica et deux Afghans : son interprète, Ajmal Naqshbandi, et son chauffeur, Sayed Haga. Haga est égorgé sous l’objectif des ravisseurs, peu après leur enlèvement le 5 mars dernier.

Pour obtenir la libération de Daniele Mastrogiacomo, le 19 mars dernier, Rome fait pression sur Kaboul. Aux prises avec l’opposition, qui refuse de renouveler l’engagement italien en Afghanistan, Romano Prodi demande alors aux autorités afghanes de relâcher 5 prisonniers talibans en échange de l’otage italien. Selon le président afghan, l’interprète aurait également dû être libéré mais les talibans n’auraient pas respecté l’accord. L’exécution d’Ajmal Naqshbandi a été annoncée dimanche.

Depuis les critiques pleuvent sur Amhid Karzaï. La population reproche au président afghan d’avoir cédé face aux talibans pour libérer un étranger sans parvenir à sauver deux Afghans. Une situation difficile alors que deux Français, travaillant pour l’ONG Terre d’Enfance, et leurs trois accompagnateurs afghans ont été enlevés le 3 avril dernier.