DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les appels en "roaming" vont sans doute coûter moins chers

Vous lisez:

Les appels en "roaming" vont sans doute coûter moins chers

Taille du texte Aa Aa

Impossible de vous séparer de votre téléphone portable même quand vous êtes à l‘étranger ? Cette habitude a un coût souvent élevé. Les tarifs de l’itinérance, plus connu sous le nom de “roaming”, pourraient néanmoins être plafonnés au niveau européen. C’est ce qui a été voté ce jeudi à la commission industrie du Parlement européen à Bruxelles.

Le prix maximum serait de 40 centimes d’euros par minute pour les personnes qui appellent depuis l‘étranger et 15 centimes d’euros la minute pour les utilisateurs qui recoivent un appel de l‘étranger. Cette limitation serait automatique. Les autorités européennes accusent implicitement les opérateurs de téléphonie mobile de tirer des profits injustifiés des appels transnationaux.

Autre reproche, les variations de prix d’un pays à l’autre, ce que Bruxelles voudrait gommer. Exemple pour une communication d’une durée de quatre minutes : un Français qui se trouve en Allemagne, et qui reçoit un appel, cela sera facturé entre 1,36 et 1,88 euros. Le Français qui appelle depuis l’Allemagne paie sa communication 4 euros. Pour l’Allemand, les prix sont plus élevés : au moins 2,20 euros quand il reçoit l’appel, et 5 euros quand c’est lui qui téléphone de France.

Par ailleurs, les autorités européennes veulent que les opérateurs informent leur clients sur le coût représenté par l’envoi ou la réception d’un appel ou d’un SMS à l’international. “Lorsque vous traversez une frontière, explique Paul Rübig, le rapporteur du projet, vous devriez recevoir immédiatement un SMS qui vous informe personnellement des tarifs à la minute, en roaming”.

Si le projet de loi est adopté, les opérateurs de téléphonie pourraient compenser la perte des evenus générés par le roaming par une hausse des prix des forfaits nationaux. Le sujet sera débattu en session plénière au Parlement européen début mai.