DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les taux de change au menu du G7-Finance

Vous lisez:

Les taux de change au menu du G7-Finance

Taille du texte Aa Aa

Les ministres des Finances du G7 – les sept pays les plus industrialisés de la planète – sont à Washington, préalable aux réunions de printemps de la Banque mondiale (BM) et du Fonds monétaire international (FMI).

Les taux de change devraient figurer en bonne place au menu des discussions. Plusieurs capitales européennes s’inquiètent notamment de la perte de compétitivité de la zone euro face au dollar.

Le gros coup de frein de l‘économie américaine, lié à la crise de l’immobilier résidentiel, devrait également être évoqué. Mercredi le FMI a en effet revu à la baisse de 0,7 point ses estimations de croissance pour les Etats-Unis. Il table désormais sur 2,2%, contre 2,9% pour le Royaume uni. Washington devrait toutefois s’employer à rassurer ses partenaires.

Les ministres des Finances ne manqueront pas de parler de la Chine. La question de la sous-évaluation du yuan est régulièrement posée. Les partenaires de Pékin, en particulier les Etats-Unis, dénoncent une situtation de déséquilibre qui pénalise les exportateurs. Cette réunion devrait offrir une nouvelle occasion d’insister sur la nécessité de taux de change flexibles, mais sans mouvement brusque.

Enfin, peu d’avancées sont attendues sur le durcissement de la réglementation des fonds spéculatifs. C’est le cheval de bataille de l’Allemagne. Mais cette réunion se tient en l’absence de son ministre des Finances Peer Steinbrück. D’autre part, Banque mondiale et FMI n’y semblent pas favorable.