DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Echauffourés entre l'opposition et la police russe

Vous lisez:

Echauffourés entre l'opposition et la police russe

Taille du texte Aa Aa

Les heurts se sont produits à Saint Petersbourg. Environ 2000 personnes se sont réunies Place des pionniers dans le centre de la ville. Elles devaient ensuite participer à une marche pour dire non à la politique du président russe Vladimir Poutine. Le défilé n’a finalement pas eu lieu. D’après l’opposition, plusieurs centaines de personnes ont été interpellées.

Le chef du parti national bolchévique, Edouard Limonov, se trouvait parmi les manifestants arrêtés. Sa formation d’extrême gauche est interdite par la loi. Elle participe a L’Autre Russie, la réunion de plusieurs partis d’opposition. Hier, un autre chef de file de ce mouvement a été interpellé lors d’un rassemblement à Moscou : l’ancien champion d‘échec Garry Kasparov, relaché quelques heures plus tard. Il affirme que le régime de Vladimir Poutine n’a pas peur de faire couler le sang.

‘‘Tout ceci prouve qu’aujourd’hui la Russie n’est même plus une démocratie. A l’heure actuelle la situation dans notre pays est similaire a celle du Zimbabwe ou du Bélarus’‘, a-t-il déclaré après sa libération.

Ces manifestations ne semblent pas destabiliser le Kremlin. Elles interviennent à quelques mois des législatives et de la présidentielle. Ce scrutin aura lieu en mars 2008. L’Autre Russie exige des élections libres et transparentes.