DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sécurité des frontières : l'éternelle préoccupation

Vous lisez:

Sécurité des frontières : l'éternelle préoccupation

Taille du texte Aa Aa

L’Europe se prépare à faire barrage à la déferlante de clandestins qui affluent sur ses côtes chaque été. En Allemagne, une réunion a rassemblé tous les responsables européens en matière de sécurité frontalière. Pour la présidence allemande, la protection des frontières passe par une action coordonnée de tous les Etats et l’agence Frontex en est le parfait exemple : “Parallèlement au développement de l’Europe dans de nombreux autres domaines, je peux facilement imaginer un contrôle commun aux frontières extérieures de l’Europe à travers une police commune d’ici 10 ou 15 ans.”

Des garde-frontières communs : l’idée fait son chemin. En attendant, l’agence Frontex chargée de la protection des frontières extérieures peut déjà compter sur les dizaines de navires et d’avions fournis par les Etats-membres pour patrouiller au large des côtes africaines. Elle se félicite d’ailleurs d’avoir renvoyé dans leurs ports de départ en Afrique quelque 1160 candidats à l’immigration interceptés depuis le 12 février alors qu’ils mettaient le cap sur les îles Canaries. L’Allemagne, qui préside l’Union européenne, a aussi rappelé qu’une meilleure coopération avec les pays d’origine des clandestins était indispensable. Une politique de la main tendue qui s’impose à une Europe forteresse bien impuissante devant la porosité de ses frontières.