DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Douleur et recueillement sur le campus de Virginia Tech

Vous lisez:

Douleur et recueillement sur le campus de Virginia Tech

Taille du texte Aa Aa

L‘émotion reste forte au lendemain du drame de Virginia Tech. 32 personnes, étudiants et enseignants, ont péri sous les balles d’un forcené sur ce campus universitaire américain. Dans la soirée, les étudiants se sont une nouvelle fois rassemblés dans le centre du campus face au sinistre bâtiment de Norris Hall pour une veillée aux chandelles.Tandis que le campus tente de faire son deuil, les enquêteurs essayent de comprendre les raisons de ce massacre.

D’après les témoins, ces derniers mois Cho Seung-Hui, étudiant sud-coréen en licence d’anglais, avait un comportement “violent et erratique”. Ses écrits morbides provoquaient l’hilarité de ses camarades mais inquiétaient ses professeurs. Pour survivre au massacre, cette jeune femme, Erin Sheehan a eu l’idée de se faire passer pour morte : “Il est revenu après les premiers tirs. On ne pensait pas que c‘était réel”, explique-t-elle , “mais il est entré et il a commencé à tirer”.

“Je pouvais voir les gens sauter par la fenêtre. Certains se sont cassé une cheville ou une jambe. J’ai sauté, j’ai atteri sur un buisson puis sur le sol. Je ne me suis pas fait mal”. Le tueur a fait également une trentaine de blessés, dont certains sont toujours hospitalisés.