DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

A qui iront les voix des perdants de dimanche?

Vous lisez:

A qui iront les voix des perdants de dimanche?

Taille du texte Aa Aa

Que va faire François Bayrou? Galvanisé par ses 18,5 pourcents de voix, le leader centriste est l’homme incontournable du second tour. Sur quel finaliste ses électeurs vont-ils se reporter? Pour l’instant, le chef de l’UDF n’a donné aucune consigne de vote. Aujourd’hui dans une position très inconfortable, le pourfendeur du clivage gauche droite pourrait rester neutre, malgré la cour dont il fait déjà l’objet. Selon un sondage 54 pourcent de son électorat voterait pour Sarkozy, 46 pour Royal.

Coté Front National, Jean Marie Le Pen n’a rien dit, déçu par ses 10,5 pourcent, il n’en a pas moins fait la fête, même s’il estime que son parti a pâti du succès de ses idées, reprises par les autres candidats… Ce que confirme cet analyste : “Sarkozy, dit-il, a bien joué, sa stratégie pour attirer au moins un tiers de l‘électorat de l’extrême-droite a été un triomphe, estime-t-il, il a détruit Le Pen…” Le Pen posera-t-il ses conditions avant d’appeler à voter pour Sarkozy?

A gauche, les principaux petits partis ont appelé à voter pour Royal. C’est ce qu’a fait des hier soir Olivier Besancenot, arrivé en tête des petits candidats avec plus de 4% des voix, le candidat de la LCR s’est réjoui de son score et a appelé à soutenir la candidate socialiste et à battre la droite le 6 mai. Même chose pour les communistes ou encore le verts de Dominique Voynet. Jeux serrés de toute façon, ou chaque voix va compter.