DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nicolas Sarkozy contre Ségolène Royal l'affiche du second tour de l'élection présidentielle en France

Vous lisez:

Nicolas Sarkozy contre Ségolène Royal l'affiche du second tour de l'élection présidentielle en France

Taille du texte Aa Aa

Le second tour de l‘élection présidentielle opposera le 6 mai le candidat de l’UMP, Nicolas Sarkozy, à la candidate du Parti socialiste, Ségolène Royal.

L’autre grande leçon de ce premier tour, c’est la mobilisation très forte des électeurs, avec un taux de participation proche de 85%.

Les Français ont même accordé une nette avance à Sarkozy et Royal sur leurs poursuivants : le candidat centriste François Bayrou, 3è, et le président du Front national Jean-Marie Le Pen, 4è.

Tandis qu’aucun des huit autres candidats ne parvient à dépasser le stade fatidique des 5%, synonyme de remboursement des frais de campagne.

Le grand vainqueur de ce premier tour est donc le président de l’UMP Nicolas Sarkozy. Certes, tous les sondages le plaçaient en tête depuis plusieurs mois. Mais il réalise un score plus élevé qu’attendu.

Et il a dès hier soir lancé la campagne de l’entre-deux-tours. “Les Français ont exprimé leur volonté de ne laisser personnes décider à leur place. En me plaçant en tête de ce premier tour, et en plaçant Madame Royal en deuxième position, ils ont marqué clairement leur souhait d’aller au bout du débat entre deux idées de la nation, deux projets de société , deux systèmes de valeur, deux conceptions de la politique.”

Nicolas Sarkozy est en ballotage favorable à l’issue de ce premier tour. D’ailleurs, dès hier soir, deux instituts de sondage le donnaient vainqueur au second tour avec 53,5 à 54% des voix contre 46 à 46,5% des suffrages à Ségolène Royal.

Mais pour transformer l’essai, il lui faut en particulier convaincre la majorité des électeurs de François Bayrou de reporter leurs suffrages sur lui.

Il lui faudra également mener campagne sur sa droite auprès de l‘électorat de Jean-Marie Le Pen.

Nicolas Sarkozy affrontera son adversaire socialiste Ségolène Royal lors d’un débat très attendu le 2 mai.