DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Regain de tension politique en Equateur

Vous lisez:

Regain de tension politique en Equateur

Taille du texte Aa Aa

La décision du président du Tribunal constitutionnel équatorien de rétablir dans leurs fonctions 51 députés de l’opposition qui avaient été révoqués le mois dernier fait des vagues. Le président équatorien a qualifié cette décision “d’accord honteux”. La cinquantaine de députés avaient été privés de leurs mandats par la commission électorale. Ils avaient organisé une fronde contre le chef de l’Etat en tentant de l’empêcher d’organiser un référendum constitutionnel.

Ce référendum, organisé le 15 avril dernier, a été un succès pour le président de gauche. Les Equatoriens ont massivement appuyé la proposition de Rafael Correa de convoquer une assemblée constituante afin de réécrire la Constitution et de rogner les pouvoirs du Congrès. “Si ces députés continuent de perturber l’ordre public, a menacé Rafael Correa, ils seront envoyés en prison. Ils ne seront pas parlementaires longtemps et redeviendront de simples citoyens”. Le président du Tribunal constitutionnel équatorien a été chahuté par des manifestants favorables au président Correa. A tel point que des policiers ont dû le protéger. La commission électorale menace maintenant de traduire en justice les juges de ce Tribunal.