DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les menaces de l'Eglise catholique n'arrêtent pas l'Assemblée de Mexico

Vous lisez:

Les menaces de l'Eglise catholique n'arrêtent pas l'Assemblée de Mexico

Taille du texte Aa Aa

Les élus de la capitale mexicaine ont voté en faveur de la légalisation de l’avortement. Le texte, adopté par 46 voix contre 19, permettra aux femmes qui le souhaitent d’avorter aux cours des trois premiers mois de grossesse. Mais l’avortement reste illégal dans le reste du Mexique. En Amérique latine et aux Caraïbes, il n‘était jusqu’alors autorisé qu‘à Cuba, en Guyana et à Porto Rico. Les organisations féministes se sont particulièrement réjouies du vote de la municipalité de Mexico.

Les partisans de la légalisation de l’avortement affirment que 2.000 femmes meurent chaque année au Mexique au cours d’IVG pratiquées illégalement, souvent dans des conditions d’hygiène déplorables. Les anti-avortement se sont également fortement mobilisés. Il est probable qu’ils contestent devant la Cour suprême la décision de la ville de Mexico. L’Eglise catholique, elle, a promis d’excommunier les législateurs.