DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Robert Gates poursuit son opération séduction en Pologne

Vous lisez:

Robert Gates poursuit son opération séduction en Pologne

Taille du texte Aa Aa

Le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, est arrivé hier à Varsovie pour évoquer le bouclier antimissile que le Pentagone compte installer en Pologne et en République tchèque. Un bouclier sensé parer à une éventuelle attaque iranienne mais Moscou y voit un danger potentiel.

Le secrétaire américain à la Défense se veut rassurant : “Ce n‘était pas une controverse. C’est plutôt un manque de compréhension claire des réelles capacités de nos systèmes. Pour éclaircir les choses, j’ai invité les Russes a venir inspecter nos intercepteurs en Alaska”.

Robert Gates était lundi à Moscou où a il a tenté convaincre Vladimir Poutine. Mais la Russie voit en ce dispositif “un grave facteur déstabilisateur pouvant exercer une influence considérable sur la sécurité régionale et mondiale”.

Youri Baluyevsky, chef d’Etat major russe : “Si nous voyons que ce dispositif menace la sécurité de la Russie, le bouclier sera pris pour cible par nos forces, qu’il soit stratégique, nucléaire ou autre. Il ne s’agit pas d’une question technique”.

Les Etats-Unis veulent installer en Pologne une dizaine de missiles d’interception et un radar en République tchèque. Si le bouclier est a priori favorablement accueilli par les gouvernements des deux pays, leurs populations sont fortement opposées à ce projet.