DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La pression s'accroît sur le gouvernement turc et son candidat à la présidence Abdullah Gül

Vous lisez:

La pression s'accroît sur le gouvernement turc et son candidat à la présidence Abdullah Gül

Taille du texte Aa Aa

Un million de personnes ont défilé hier à Istanbul pour rappeler leur attachement à l’Etat laïc, principe fondateur de la Turquie moderne voulue par Ataturk. Une mobilisation deux fois supérieure à celle du rassemblement d’Ankara le 14 avril dernier. Le cortège comportait des slogans anti-gouvernementaux à l‘égard du premier ministre Erdogan et de son numéro 2 Abdullah Gül.

En dépit de cette énorme mobilisation, Abdullah Gül a affirmé hier qu’il n’entendait pas retirer sa candidature. Une mise au point après l’intervention de l‘état-major qui a accusé le gouvernement issu de la mouvance islamiste de ne pas défendre la laïcité. L’armée qui se considère comme la garante des principes laïcs avait rappelé vendredi qu’elle était prête à agir pour la faire respecter.

Abdullah Gül a échoué de peu au premier tour. Il devrait être élu lors du troisième tour le 9 mai, une majorité simple suffira alors à son élection. Un scrutin qui pourrait toutefois être invalidé par la Cour constitutionnelle après un recours de l’opposition qui doit être examiné aujourd’hui. En cas de réponse positive, des législatives anticipées seront alors convoquées. Un scénario d’ores et déjà soutenu par le patronat turc.