DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Olmert montré du doigt pour les ratés de la guerre au Liban

Vous lisez:

Olmert montré du doigt pour les ratés de la guerre au Liban

Taille du texte Aa Aa

Une partie de la presse israélienne l’a déjà “enterré politiquement” mais il est décidé à rester aux commandes. Le Premier ministre Ehud Olmert est directement visé par un rapport très sévère sur les ratés de la guerre au Liban, rapport rendu public ce lundi. Le document, qui rend Olmert responsable de l‘échec de l’opération, a été rédigé par une commission d’enquête gouvernementale présidée par le juge Winograd. 70 responsables politiques et militaires ont été interrogés sur le conflit qui a opposé l’armée israélienne au mouvement chiite libanais Hezbollah durant plus d’un mois, de la mi-juillet à la mi-août 2006.

Le ministre israélien de la Défense, Amir Peretz, est également dans le collimateur de la commission d’enquête. Cette dernière estime que l’ex-syndicaliste, sans aucune expérience militaire, s’est laissé manipuler par l‘état-major. Au cours de cette guerre-éclair, le Hezbollah a tiré près de 4.000 roquettes sur le nord de l’Etat hébreu. 117 soldats de Tsahal et 41 civils israéliens ont trouvé la mort. Au Sud-Liban, 1.200 personnes ont été tuées, dont 270 miliciens chiites. Depuis la guerre, le Premier ministre israélien n’a cessé de chuter dans les sondages. Il bat désormais des records d’impopularité.