DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Frais d'itinérance : bras de fer entre Parlement européen et Etats-membres

Vous lisez:

Frais d'itinérance : bras de fer entre Parlement européen et Etats-membres

Taille du texte Aa Aa

Les vacanciers européens pourront-il téléphoner moins cher sur les plages étrangères cet été ? Pas si sûr. La Commission et le Parlement européen étaient pourtant bien décidés à faire baisser les frais d’itinérance dès cet été, mais les tractations avec les Etats-membres s’avèrent plus rudes que prévu. Les frais d’itinérance, ce sont les coûts supplémentaires pour un appel passé ou reçu sur un téléphone portable à l‘étranger. Ils multiplient en moyenne par quatre le prix d’une communication. Si les institutions européennes sont d’accord pour plafonner les tarifs, elles n’arrivent pas à s’entendre sur les montants.
Le Parlement veut limiter à 40 centimes d’euros la minute pour les appels passés et à 15 centimes pour les appels reçus.
Mais les Etats-membres, soumis à la pression des opérateurs, placent la limite plus haut, respectivement à 60 et 30 centimes. Qui plus est, ils demandent à ce que ces tarifs plus avantageux soient liés à la souscription d’un abonnement spécifique.

Pour alléger les factures de portable dans une Europe qui se veut celle des citoyens, chaque partie devrait mettre de l’eau dans son vin. Les discussions se poursuivront ce jeudi. Faute d’accord, le vote au Parlement européen sur ce dossier, prévu pour la semaine prochaine, serait reporté à la fin mai, et une longue procédure pourrait s’ensuivre, faisant passer à l’as la promesse faite aux estivants 2007.