DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Assemblée générale de Deutsche Telekom : René Oberman se montre solidaire et ferme

Vous lisez:

Assemblée générale de Deutsche Telekom : René Oberman se montre solidaire et ferme

Taille du texte Aa Aa

En pleine tourmente sociale, l’assemblée générale de l’opérateur allemand de télécommunications Deutsche Telekom convoquée jeudi, avait mal commencé pour le patron du groupe René Oberman, 44 ans, sifflé par les petits actionnaires au début de son intervention. Mais les sifflets se sont éteints lorsqu’il a annoncé qu’il allait se priver de deux mois de salaires par solidarité avec les salariés du groupe : 50.000 d’entre eux étant confrontés au plan de restructuration décidé par la direction de Deutsche Telekom.
“Au cours des derniers mois, Deutsche Telekom a pris du retard concernant sa politique de dividendes a affirmé jeudi René Oberman, ainsi que son plan de restructuration. Mais les faits nous rappellent qu‘à côté des salariés, les investisseurs ont aussi des exigences qui doivent être satisfaites”.
La restructuration en cours : à la base d’un conflit social encore actif repose sur l’externalisation de 50.000 salariés dans une nouvelle filiale oú les salaires seront inférieurs. Elle repose également sur l’augmentation des heures travaillées jusqu‘à 38 heures hebdomadaires pour les 250.000 salariés de Deutsche Telekom. L’objectif de réduction des coûts se situant entre 4,2 et 4,7 milliards d’euros.
Il est vrai que le bénéfice de Deutsche Telekom a fondu en 2006 de 43% en rythme annuel.
Le syndicat des services Ver.di, majoritaire chez l’opérateur, est violemment opposé à cette externalisation et veut lancer cette semaine un mouvement de grève. La crainte syndicale et celle des salariés concernés étant la vente à terme, de la filiale nouvellement créée.