DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Incidents en marge de de l'élection présidentielle française

Vous lisez:

Incidents en marge de de l'élection présidentielle française

Taille du texte Aa Aa

Des débordements et affrontements ont eu lieu à Paris et en province au cours de la nuit qui a suivi le résultat de l‘élection présidientielle française. Dans la capitale c’est sur la place de La Bastille, où devait être célébrée l‘éventuelle victoire de Ségolène Royal, que les premiers incidents ont éclaté. Des manifestants se sont retrouvés là pour protester contre l‘élection de Nicolas Sarkozy. Certains d’entre eux se sont heurtés aux forces de l’ordre qui ont chargé à coups de grenades lacrymogènes. Un cortège qui prenait la direction d’une autre place de la capitale a été dispersé par les forces de l’ordre. Il y a eu quelques blessés parmi les policiers et les manifestants. Dans le même temps en banlieue parisienne des véhicules ont été incendiés dans quelques quartiers.

En province le scénario fut similaire. Après l’annonce du résultat de l‘élection des rassemblements anti-Sarkozy se sont formés dans plusieurs grandes villes, des rassemblements spontanés, émaillés d’incidents.

Ce fut le cas dans plusieurs villes de l’ouest de la France, mais aussi à Marseille sur le Vieux-Port. A Toulouse plus d’un millier de personnes se sont retrouvées aux abords de la place du Capitole. Des incidents ont éclaté en marge du rassemblement quand un groupe s’est rendu devant le siège local de l’UMP pour le caillasser. La police a procédé à une quinzaine d’interpellations.