DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Violences anti-Sarkozy à Paris et en province

Vous lisez:

Violences anti-Sarkozy à Paris et en province

Taille du texte Aa Aa

En réaction à l‘élection de Nicolas Sarkozy, des violences se sont produites dans plusieurs villes de France. A Paris, place de la Bastille, des échanges de projectiles ont eu lieu entre manifestants et policiers: pavés et bouteilles pour les premiers, grenades lacrymogènes et canon à eau pour la police.

Aux cris de “Sarko Facho, le peuple aura ta peau”, des opposants au président élu se sont rassemblés à Nantes, Rennes, Lyon, ou encore Marseille. En tout, parmi les quelques 10 000 manifestants à travers la France, les forces de l’ordre ont procédé à 270 interpellations. Selon la police, il s’agirait de partisans de l’extrême gauche.

Mais malgré la violence des affrontements, le mouvement n’a pas eu l’ampleur que certains prédisaient si Nicolas Sarkozy était élu. Un peu moins de 400 voitures ont été brûlées dans la soirée. C’est à peine plus que pour le 14 juillet et moins que pour le nouvel an passé.