DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irlande du Nord: une cohabitation historique

Vous lisez:

Irlande du Nord: une cohabitation historique

Taille du texte Aa Aa

C’est probablement l’un des défis majeurs que la province britannique devra relever. Protestants et catholiques se partagent désormais le pouvoir. Le nouveau Premier ministre Ian Paisley et son numéro deux Martin McGuinness ont prêté serment mardi en présence des parrains du processus de paix: Tony Blair et Bertie Ahern. Pour le protestant Ian Paisley, c’est un nouveau départ: “Depuis le plus profond de mon coeur, je peux dire aujourd’hui que l’Irlande du Nord est arrivée à un moment de paix, à un moment où la haine n’est plus la règle. Qu’il va être bon de partager la merveilleuse guérison de cette province !”

Les ennemis jurés d’hier travaillant main dans la main pour l’avenir de l’Ulster: c’est désormais une réalité. Un évènement qui met fin à près de cinq ans de paralysie institutionnelle. Martin McGuinness: “Nous devons surmonter les difficultés qui nous font face de manière à atteindre nos objectifs et saisir les opportunités qui existent aujourd’hui. Notre génération et les suivantes attendent et ne méritent pas moins que cela de notre part.”

L’optimisme est de rigueur chez les principaux acteurs de la paix en Irlande du Nord. Impensable il y a à peine quelques années, le parti unioniste du révérend Paisley, qui défend la tutelle britannique et les catholiques du Sinn Fein, qui souhaitent la réunification de l‘île, ont réussi à trouver un accord. Même si la méfiance est encore de mise, les deux nouveaux dirigeants esquissent désormais le même sourire.