DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le britannique Reuters est en discussion sérieuses avec le canadien Thomson

Vous lisez:

Le britannique Reuters est en discussion sérieuses avec le canadien Thomson

Taille du texte Aa Aa

Le groupe d’informations financière Reuters est en discussions sérieuses avec Thomson Corporation, le groupe canadien fournisseur d’information générales et financières. Les deux groupes ont d’ailleurs donné mardi les détails du rachat envisagé du groupe Reuters par son concurrent canadien. Thomson débourserait 12 milliards et 900 millions d’euros pour cette opération. Le nouveau groupe s’appellerait Thomson-Reuters et garderait une double cotation à Toronto et Londres. L’activité d’information financière et d’agence de presse conserverait le nom de Reuters.

Mais rien n’est encore fait, c’est ce qu’affirme le communiqué publié par les deux parties. En part de marché mondial du secteur de l’information, la fusion des deux groupes donnerait, avec un pourcentage de 34%, le nouveau N°1 juste devant le groupe américain Bloomberg : 33%.

Le communiqué commun montre toutefois la bonne volonté de la direction de Reuters dans ce projet de fusion. Les deux conseils d’administration qualifiant de puissante et irréfutable la logique qui créerait un leader mondial sur les marchés de l’information. Cette nouvelle tentative de concentration dans le secteur fait suite à l’OPA hostile, lancée celle-ci par le groupe New Corp de Rupert Murdoch sur le groupe de presse américain Dow Jones dont le Wall Street Journal est le bien le plus emblématique.