DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Enquête sur la mort de Rafic Hariri : Bachar El-Assad ne veut pas coopérer

Vous lisez:

Enquête sur la mort de Rafic Hariri : Bachar El-Assad ne veut pas coopérer

Taille du texte Aa Aa

Nouvelle preuve de la réticence de la Syrie à jouer un rôle dans l’enquête internationale sur la mort de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri… Ce jeudi, Bachar El Assad, le président syrien, a balayé d’un revers de main les demandes de coopération : “Le Tribunal international est un sujet qui ne concerne que le Liban et l’ONU. Nous ne nous estimons pas directement concernés. Toute coopération réclamée à la Syrie susceptible de mettre en cause notre souveraineté
nationale est une question rejetée”.

L’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri a été assassiné en février 2005 à Beyrouth. Des rapports de la commission d’enquête de l’ONU ont mis en cause des membres de services de renseignements libanais et syriens. Mais Damas a toujours démenti toute implication.

Les propos de Bachar El Assad ont fait réagir la France, où était ce jeudi en visite le fils de Rafic Hariri. Le ministère français des Affaires Etrangères a appelé Damas à collaborer afin – je cite – que la justice soit rendue.