DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le pape met en garde les responsables brésiliens qui permettent l'avortement

Vous lisez:

Le pape met en garde les responsables brésiliens qui permettent l'avortement

Taille du texte Aa Aa

Son premier voyage en Amérique latine à peine entamé, Benoît XVI brandit sa condamnation de l’avortement. Le pape a même mis en garde les responsables politiques catholiques du Brésil. Selon lui, s’ils soutiennent des lois qui autorisent l’interruption volontaire de grossesse, ils s’excommunieront eux-mêmes.

A Sao Paulo, la plus grande ville du pays où il est arrivé mercredi, le pape a été accueilli par des milliers de fidèles. Depuis un balcon du monastère de Saint-Benoît où il est hébergé, Benoît XVI a béni la foule enthousiaste. Le pape a rendu une visite de courtoisie jeudi matin au président brésilien Lula da Silva au siège du gouvernement de l’Etat de Sao Paulo. Dans la soirée, il s’adressera à des dizaines de milliers de jeunes réunis dans un grand stade de football. En attendant, d’autres jeunes, militants de la communauté homosexuelle, l’ont interpellé. Ils protestent contre le Vatican qui condamne toujours l’usage du préservatif.