DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

UE-Russie : des rapports de plus en plus tendus

Vous lisez:

UE-Russie : des rapports de plus en plus tendus

Taille du texte Aa Aa

Vladimir Poutine était au Kazakhstan ce jeudi pour asseoir son influence énergétique dans la région. Le président russe a obtenu de son homologue l’assurance que l’essentiel du pétrole kazakh continuerait de transiter par la Russie. Tous deux ont aussi scellé la création d’un centre d’enrichissement d’uranium pour les pays tiers. Il serait basé en Russie mais profiterait des ressources kazakhes en uranium. Le message aux Européens ne peut pas être plus clair : la Russie ne lâchera pas son pré carré énergétique. De quoi tendre un peu plus les relations entre l’UE et le Kremlin. Au Parlement européen, les dossiers qui fâchent ont été évoqués dans une résolution, en premier lieu la crise diplomatique entre l’Estonie et Moscou. Le libéral Graham Watson a jugé très sévèrement l’attitude russe : “Lorsque l’intimidation prend le pas sur les négociations, on ne peut plus faire comme si de rien n‘était entre l’Union européenne et la Russie.”

A l’origine de la crise, le déplacement d’une statue à la mémoire des soldats russes tombés pendant la Seconde guerre mondiale. Elle a été déplacée du centre de Tallinn, la capitale estonienne, vers un cimetière militaire. Emoi de la communauté russophone d’Estonie, réaction virulente de Moscou, l’incident a embrasé les esprits. L’Europe, qui se veut unie derrière l’Estonie dans cette affaire. Une Europe partagée entre ses griefs envers la Russie sur la viande polonaise, le Kosovo ou encore la Tchétchénie et le besoin de maintenir le dialogue avec un partenaire incontournable.