DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une semaine de délai supplémentaire accordée à Paul Wolfowitz

Vous lisez:

Une semaine de délai supplémentaire accordée à Paul Wolfowitz

Taille du texte Aa Aa

Le Président de la Banque Mondiale va pouvoir profiter de ce répit pour répondre aux accusations de népotisme dont il fait l’objet. Il est accusé d’avoir accordé des traitements préférentiels à son ex-compagne, alors employée elle aussi de la Banque Mondiale.

Conséquence : les appels à la démission se sont multipliés, un des conseillers de Wolfowitz a déjà démissionné, et la crédibilité de l’institution financière est de plus en plus mise à mal.

Steve Clemons, analyste américain : “J’ai peur que si nous n’essayons pas de faire partir Wolfowitz, nous allons perdre les aides européennes qui sont importantes pour les pays en développement, ce serait terrible pour eux… L’autre problème c’est que les Européens ne laisseraient plus les Etats-Unis nommer le prochain président”.

Il est vrai que Paul Wolfowitz bénéficie encore d’un soutien de poids… Celui du président George Bush lui-même.