DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ioukos : l'ancien N°1 russe du pétrole, n'existe plus

Vous lisez:

Ioukos : l'ancien N°1 russe du pétrole, n'existe plus

Taille du texte Aa Aa

Le dernier actif pétrolier de Ioukos, l’ancien N°1 russe du pétrole, était mis aux enchères vendredi au siège moscovite de Ioukos qui faisait lui-même partie du lot d’actifs mis en vente. Grâce à des enchères d’une poignée de minutes, sans suspense et sans réel concurrent, puisque le seul candidat avec le vainqueur n’est autre que le groupe public Rosneft qui a déjà remporté la quasi-totalité des autres lots vendus aux enchères; le siège de Ioukos a été remporté par une société absolument inconnue du nom de Paran pour une somme estimée à la moitié de la valeur de l’immeuble en question. Le représentant de l’administrateur qui s’occupe de la liquidation de Ioukos et que nous avons rencontré, est on ne peut plus sérieux. .
“Peu d’entre nous s’attendaient à ce que le prix de vente soit si élevé, mais on ne s’attendait pas non polus à ce que la compétition soit si rude entre les candidats et que l’enchère atteigne une telle somme. On espère que l’acheteur final remplira toutes ces obligations”.
Après la vente de son réseau de stations-services, aux enchères toujours et à une compagnie russe, inconnue elle aussi, il ne reste plus rien de l’ancien géant Ioukos : l’empire privé réputé pour son dynamisme et ses méthodes de gestion à l’occidentale.
L’ancien propriétaire de Ioukos : Mickhaïl Khodorkovski, arrêté fin 2003, a été condamné à 8 ans de prison pour fraude fiscale. Depuis 2004, Ioukos éponge ses dettes auprès du fisc russe en vendant ses produits aux enchères. Aujourd’hui le groupe a remboursé ses dettes mais il n’existe plus.