DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'argent, nerf de la guerre en Irak

Vous lisez:

L'argent, nerf de la guerre en Irak

Taille du texte Aa Aa

La chambre des représentants américains a adopté cette nuit un projet de loi qui n’accorde que la moitié des fonds demandés par le Pentagone pour poursuivre sa mission en Irak mais aussi en Afghanistan. La seconde moitié ne serait débloquée que si la Maison Blanche prouve les progrès de l’administration irakienne. Les démocrates, qui souhaitent un retrait américain, défie une fois de plus le président Bush qui pourrait opposer son véto au texte.

Alors que le débat fait rage entre le président républicain et la majorité, les caisses militaires se vident. “Si je ne pensais pas que ça valait la peine, que ce n‘était pas nécessaire, si je ne croyais pas réellement qu’il est important de vaincre Al-Qaïda en Irak, je n’y aurais pas envoyé nos jeunes hommes et femmes. Je pense que c’est une action nécessaire pour notre pays, plus que le débat sur les conséquences d’une éventuelle défaite”, déclarait hier le président des Etats-Unis.

L’Irak, un conflit de plus en plus impopulaire qui embarrasse de plus en plus George Walker Bush. Le camp républicain du président menace de le lâcher dès septembre, à quelques mois de l‘élection présidentielle.