DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Irak plongé jusqu'au cou dans un bain de sang

Vous lisez:

L'Irak plongé jusqu'au cou dans un bain de sang

L'Irak plongé jusqu'au cou dans un bain de sang
Taille du texte Aa Aa

Deux attentats suicide ont tué plus d’une soixantaine de personnes ce dimanche en Irak. A Makhmour, à la frontière du Kurdistan, dans le nord du pays, un kamikaze au volant d’un camion piégé a foncé sur le siège d’un parti politique kurde. Le bilan provisoire des victimes se monte à 50 morts et 115 blessés. Le Kurdistan est de plus en plus gagné par la violence.

Dans le centre de la capitale irakienne, le marché de Sadriyah, situé dans un quartier à majorité chiite, a une nouvelle fois été frappé de plein fouet par un attentat à la voiture piégée, en dépit du plan de sécurité lancé en février dernier à Bagdad. Bilan du carnage : au moins dix morts, dont trois policiers, et une quarantaine de blessés.

Ce dimanche également, l’Etat islamique en Irak, qui serait une alliance de groupes armés sunnites, a revendiqué sur un site internet l’enlèvement de trois soldats américains. Ils sont portés disparus depuis une embuscade meurtrière contre leur patrouille samedi près de Mahmoudiyah. 4.000 GI’s sont à leur recherche dans cette zone couverte de vergers.